Desana, Villejuif Underground, Wand, The Psychotic Monks, à la Rodia le 19 mai 2017

Affluence confidentielle à la Rodia, vendredi 19 mai. Et définitivement, les absents ont eu tort. Qu’à cela ne tienne, avec quatre formations, c’est une belle soirée entre amis qu’a ouvert Desana, en filant heureusement la métaphore des « copains d’abord ». L’artiste du cru, entre deux morceaux « d’indie rock au son ultra gras », invitait les potes sur scène. Première à monter dans les tons, Claire Passard (voix de Clara Yucatan mais aussi un des deux piliers du nouveau projet KOMOREBI), suivie par Touf’ (chanteur de Graffen), pour une invit’ au voyage survitaminée.
Chauffé à point, le club s’est mis à bouillir avec les inclassables Villejuif Underground et leur incassable chanteur  australien. Entendez Nathan Roche, à l’aise à peu près partout, couché au sol, à califourchon sur son public ou torturant du fil de micro en shibari survolté.
Un coup de coeur jamais à bout de souffle, revenu en fanboy pour l’office psyché des Psychotics Monks et leur prêche entêtant. La messe n’était pas encore dite, l’autel prit l’accent californien : fuzz et voix traînantes, les cinq américains de Wand, assuraient un melting-pot final, couleurs grunge, rock garage ou psyché.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'infos

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer