Triosphere, Striker et Sonata Arctica… du metal symphonique à la Rodia

Il convenait d’aimer le metal et tout ce qu’on peut y reconnaître de symphonique, mardi à la Rodia, avec une entame musclée des norvégiens de Triosphere et l’infatigable Ida Haukland. Pas plus frileux, les canadiens de Striker assurent l’acte 2 plein feux avant la balade de Sonata Artica. Speed metal symphonique et légendes lapones pour une grande salle acquise et réactive.  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. plus d'infos

The cookie settings on this website are set to "allow cookies" to give you the best browsing experience possible. If you continue to use this website without changing your cookie settings or you click "Accept" below then you are consenting to this.

Fermer